Convention de l’Unesco pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel

Voir en ligne : Site officiel

La convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel   immatériel (PCI) déclare le PCI – ou patrimoine vivant – creuset de la diversité culturelle ; sa préservation est garante de la créativité permanente de l’homme. Adoptée lors de la Conférence générale de l’UNESCO à Paris en 2003, la convention a été ratifiée en 2006.

La convention porte sur la sauvegarde du patrimoine qui se traduit par des pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire transmis de génération en génération et qui procurent aux communautés et aux groupes un sentiment d’identité et de continuité.
(ex. les traditions et expressions orales des Pygmées Aka)

Le patrimoine immatériel est défini comme suit dans la convention :
« On entend par “patrimoine culturel   immatériel” les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel  . Ce patrimoine culturel   immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés et groupes en fonction de leur milieu, de leur interaction avec la nature et de leur histoire, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité, contribuant ainsi à promouvoir le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine. Aux fins de la présente Convention, seul sera pris en considération le patrimoine culturel   immatériel conforme aux instruments internationaux existants relatifs aux droits de l’homme, ainsi qu’à l’exigence du respect mutuel entre communautés, groupes et individus, et d’un développement durable  . »

Les buts de la Convention sont :

(a) la sauvegarde du patrimoine culturel   immatériel ;

(b) le respect du patrimoine culturel   immatériel des communautés, des groupes et des individus concernés ;

(c) la sensibilisation aux niveaux local, national et international à l’importance du patrimoine culturel   immatériel et de son appréciation mutuelle ;

(d) la coopération et l’assistance internationales.

Pour atteindre ces objectifs, un comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel   immatériel a la charge de la mise en œuvre de la Convention, principalement à travers l’élaboration d’une série de directives opérationnelles et d’un plan d’utilisation des ressources du Fonds pour la sauvegarde du patrimoine culturel   immatériel établi par l’article 25 de la Convention.

Source :

- Site officiel

Pour en savoir plus :
- Liste du patrimoine immatériel
- Texte de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine

Inscription

We are glad that you preferred to contact us. Please fill our short form and one of our friendly team members will contact you back.

Inscription à l'événement


500 caractères restants

As-tu déjà un projet ou une idée de projet ?*
ouinon

X
CONTACT US