Découvre les soutiens financiers disponibles

 

Vous avez une idée de projet clairement définie. Vous vous êtes assuré de sa pertinence. Vous avez développé votre proposition de projet. Tout est prêt pour que vous puissiez vous lancer, si ce n’est qu’il vous manque les fonds nécessaires pour transformer votre idée en réalité.

Pas de panique! Il existe plusieurs sources de financement qui s’engagent spécifiquement à soutenir des projets de développement durable! En voici quelques unes que vous pouvez contacter dans la région.

Sources de financement

 

U Change

 

Le programme U Change permet aux étudiantes et étudiants des écoles polytechniques fédérales, des hautes écoles pédagogiques, des hautes écoles spécialisées et des universités suisses de réaliser des projets indépendants. Il soutient le développement et la mise en œuvre d’initiatives étudiantes, de projets d’entreprise et d’autres activités en faveur du développement durable et complète ainsi l’enseignement des hautes écoles. Une collaboration avec d’autres étudiantes et étudiants, des entreprises, les pouvoirs publics ou des ONG est primordiale dans le cadre des projets.

Le programme soutient deux catégories de projets différentes:

  • Les projets étudiantsU Change finance des projets étudiants qui élaborent et réalisent des idées en faveur du développement durable (DD) et de l’éducation au développement durable (EDD) en collaboration avec des représentant-e-s d’autres domaines de spécialisation, des hautes écoles, de la société civile et du secteur privé ou public.
    Les hautes écoles peuvent attribuer des points ECTS pour ces projets. Les mémoires de fin d’études et thèses de doctorat ne sont cependant pas financés. Un projet consécutif peut être financé s’il constitue un développement pertinent du projet précédent.Les montants alloués sont de maximum 10’000.- CHF par projet.
    Les hautes écoles doivent fournir des prestations propres d’un montant égal au soutien (c’est à dire que si une université fournit 8’000.- CHF pour soutenir le projet de leurs étudiants, U Change fournit également 8’000.- CHF, pour un montant total de 16’000.- CHF). Ces montants peuvent être composés de « real money » ou « virtual money » (par “virtual money” entendre par exemple du matériel, des locaux, ou des contributions de personnes n’étant pas salariées par le projet que l’université pourrait facturer mais met à disposition gratuitement, le montant de l’hypothétique facture  compte comme “virtual money”).Chaque étudiant-e inscrit-e dans une haute école (au niveau bachelor, master et doctorat) peut déposer un projet.
  • Les plateformes de soutien pour projets étudiantsU Change finance également le développement et la mise en place de plateformes aidant les étudiant-e-s, par le biais de coaching et de mentoring, à développer et à réaliser leurs projets en faveur du DD ou de l’EDD et leur fournissant des informations sur des questions de contenu.Les montants alloués sont de maximum 75’000.- CHF par projet (resp. CHF 150’000 pour les projets conjoints entre plusieurs types de hautes écoles)
    Les hautes écoles doivent fournir des contributions d’un montant égal au soutien. Un maximum de 50% peut être constitué de “virtual money”.Tou-te-s les membres des hautes écoles (y compris les étudiant-e-s) peuvent déposer un projet.

 

 

 

Le fonds de soutien du rectorat aux projets étudiants

 

Le Rectorat soutient des projets d’étudiant-e-s qui contribuent au développement durable de l’UNIGE.

Depuis 2016, au travers des appels à projets étudiants en développement durable (dont nous vous informons toujours depuis notre calendrier ou notre page Facebook), le Rectorat récompense des projets innovateurs portés par des étudiant-es en faveur de la durabilité de l’UNIGE et de son périmètre.

Le financement maximal est de 5000.- CHF par projet.

Un projet retenu peut aussi être soumis par la suite au programme U Change (présenté ci-dessus), qui finance des projets d’étudiant-es provenant des hautes écoles de toute la Suisse. Dans ce cas, le financement peut être plus conséquent (15’000.- CHF).

Tou-te-s les étudiant-e-s immatriculé-e-s à l’UNIGE (du bachelor au doctorat) peuvent déposer un projet. Les projets collectifs sont les bienvenus. Tous les membres d’un groupe ne doivent pas nécessairement être immatriculés à l’UNIGE.

 

 

 

G’innove

 

G’innove est le programme d’encouragement à l’innovation sociétale de la Ville de Genève. Les associations, organisations ou fondations peuvent déposer une demande de soutien pour un projet, tout comme les coopératives, les personnes physiques et les entreprises (sous certaines conditions).

Le programme octroie un soutien financier, limité dans le temps, pour soutenir le démarrage, la transformation, ou l’évolution d’un projet innovant. Celui-ci est évalué notamment sous l’angle des critères suivants; les trois premiers critères sont particulièrement importants pour déterminer si un projet devrait faire partie du programme G’innove, ou pas:

  • innovation: en quoi ce projet est-il nouveau pour l’administration ou la ville de Genève? Quelles sont les pratiques existantes dans le domaine concerné? Cette innovation est-elle déjà expérimentée ailleurs?
  • bénéfice sociétal attendu: quels sont les bénéfices du projet au niveau économique, social, culturel et/ou environnemental?
  • ancrage local: est-ce que le projet se déploie sur le territoire municipal? Est-il au bénéfice de la population de la Ville de Genève? (nota bene: si le projet est plus large que la Ville de Genève, G’innove ne pourra financer qu’une partie du projet, pas la totalité)
  • complémentarité: comment ce projet s’articule-t-il avec l’existant?
  • amélioration des pratiques administratives: dans quelle mesure le projet vise-t-il une adaptation ou une transformation des pratiques administratives? En quoi le projet répond-il à un objectif prioritaire pour la législature 2015-2020? (voir Feuille de route du Conseil administratif)
  • pluridisciplinarité: dans quelle mesure le projet favorise-t-il le décloisonnement, les collaborations, l’action collective?
  • qualité de la gestion: évaluation de la qualité du dossier (présentation, plan financier, expérience des porteurs et porteuses du projet, etc.
  • financement: analyse du budget, du plan financier, des différentes sources de financement, des comptes.
  • viabilité et perspectives: comment le projet sera-t-il financé après G’innove? Quelles sont les perspectives de développement?

 

 

 

Le Prix IDDEA

 

Le Prix IDDEA (Idées de développement durable pour les entreprises d’avenir) encourage la concrétisation de projets d’entreprise durable et innovantes par un accompagnement spécifique et formateur des porteurs et porteuses de projets.

Les propositions doivent répondre à trois critères: économiquement viable, écologique et socialement utile.

Recyclage et récupération, mobilité douce, production artisanale et locale, alimentation durable, sont autant d’exemples de domaines soutenus lors des dernières éditions.

Dans le courant de l’année 2019, quinze idées de projet ont été sélectionnées et les candidat-e-s retenu-e-s ont bénéficié gratuitement pendant six mois de conseils et formations dispensés par des experts (GENILEM, Fondetec, Après-GE, HEG Genève) jusqu’à la réalisation de leur plan d’affaire.

 

 

 

Fonds de solidarité de la ville de Genève

 

En lien avec sa tradition humanitaire et son rôle de ville hôte, la Ville de Genève s’engage pour la solidarité internationale.

Elle soutient des projets de qualité, développés par des organisations de solidarité genevoises, et agit ainsi concrètement afin d’aider les plus démunis à travers le monde. La Ville de Genève soutient des projets visant notamment : la réduction de la pauvreté et des inégalités sociales ; la promotion des droits humains ; le renforcement des capacités d’action des populations défavorisées.

Les porteurs et porteuses de projets doivent être :

  • soit des personnes morales à but non lucratif (associations, fondations, etc.);
  • soit des services de la Ville de Genève;
  • soit des écoles genevoises souhaitant établir un partenariat avec une école dans un pays en développement.

Le siège des associations doit se trouver dans le canton de Genève. La Ville de Genève peut exceptionnellement accorder une contribution financière à un porteur ou une porteuse de projets ayant son siège hors du canton de Genève, lorsque le projet relève de l’aide d’urgence.

Le porteur ou la porteuse de projets doit agir en partenariat avec un ou des organismes locaux du pays d’intervention dont il ou elle se porte garant-e. A ce titre, une attention particulière est accordée à la qualité des liens entre l’organisme genevois requérant et l’association partenaire locale du projet. Les relations durables entre le partenaire à Genève et le partenaire local sont importantes. Les projets doivent émaner des besoins de ces partenaires sur le terrain, avec une prise en charge collective des communautés bénéficiaires et le renforcement à terme de l’autonomie.