Sommet des Nations Unies pour l’Enfant (New York)

Voir en ligne : Site officiel (En)

71 chefs d’Etats et 88 hauts fonctionnaires se sont réunis pour le sommet des Nations Unies pour les enfants.

A l’issue de cette rencontre, la Déclaration Mondiale pour la survie a été signée par les membres de l’ONU pour la protection et le développement de l’enfant et la mise en place de plans d’action pour les années 1990.

Les objectifs fixés pour l’an 2000 pour tous les enfants du monde, concernaient la santé, la nutrition, l’éducation et l’accès à de l’eau salubre et à l’hygiène.
Le Sommet mondial pour les enfants a approuvé les 7 objectifs suivants et vingt autres objectifs annexes et il a demandé à tous les pays de chercher à les atteindre. Il a été souligné toutefois qu’il fallait adapter ces objectifs à la situation spécifique de chaque pays, en ce qui concerne les étapes, les critères, les priorités et la disponibilité des ressources.

- Entre 1990 et 2000, une réduction d’un tiers des taux de mortalité pour les nourrissons et les moins de cinq ans, ou alors passer à un taux de 50 à 70 pour 1000 naissances vivantes, si ce nombre est le plus bas.
- Entre 1990 et 2000, une diminution de moitié des taux de mortalité maternelle.
- Entre 1990 et 2000, une diminution de moitié des taux de malnutrition des enfants de moins de cinq ans. Accès universel à de l’eau potable salubre et à une évacuation hygiénique des déchets humains.
- D’ici à l’an 2000, accès universel à l’éducation de base. Au moins 80% des enfants en âge d’aller à l’école primaire doivent achever le cycle primaire.
- Réduction du taux d’analphabétisme des adultes (chaque pays déterminera la catégorie d’âge appropriée) à moins de la moitié du taux de 1990, et priorité à l’alphabétisation des femmes.
- Protection des enfants en situation difficile, en particulier dans les situations de conflit armé.

Le Sommet mondial pour les enfants a également joué un rôle important en servant de modèle organisationnel à la mobilisation à l’échelon mondial qui fut préconisée plus tard par le Sommet planète Terre de Rio de Janeiro (1992) et le Sommet social de Copenhague (1995). L’engagement des dirigeants internationaux et la définition d’objectifs mesurables dans le cadre d’un calendrier précis constituaient des éléments novateurs, et ils ont contribué à mobiliser les ressources et les engagements et à élaborer de nouvelles initiatives à l’orientation et aux buts bien définis.

Source :
- Sommet mondial pour les enfants ONU

Pour en savoir plus :
- World Declaration on the Survival, Protection and Development of Children
- Goals for Children and Development in the 1990s

Inscription

We are glad that you preferred to contact us. Please fill our short form and one of our friendly team members will contact you back.

Inscription à l'événement


500 caractères restants

As-tu déjà un projet ou une idée de projet ?*
ouinon

X
CONTACT US