Traité sur l’Antarctique

Voir en ligne : Texte du Traité

Entré en vigueur en 1961, le Traité sur l’Antarctique a été signé à Washington le 1er décembre 1959 par douze pays dont des scientifiques s’étaient livrés à des activités dans et autour de l’Antarctique pendant l’Année géophysique internationale (AGI) 1957-1958.

Le Traité vise à faire de l’Antarctique une région consacrée à la paix et à la coopération, interdisant sa militarisation, et veillant à ce que “dans l’intérêt de l’humanité toute entière, l’Antarctique […] ne devienne ni le théâtre ni l’enjeu de différends internationaux”. Il gèle en effet toutes les revendications territoriales sur le continent.

Au nombre des dispositions importantes du Traité figurent les suivantes :

- Seules les activités pacifiques sont autorisées dans l’Antarctique. (Article premier)

- La liberté de la recherche scientifique dans l’Antarctique et la coopération à cette fin … se poursuivront. (Article II)

- Les observations et les résultats scientifiques de l’Antarctique seront échangés et rendus librement disponibles. (Article III)

- Aucun acte ou activité intervenant pendant la durée du présent Traité ne constituera une base permettant de faire valoir, de soutenir ou de contester une revendication de souveraineté territoriale dans l’Antarctique, ni ne créera des droits de souveraineté dans cette région. Aucune revendication nouvelle, ni aucune extension d’une revendication de souveraineté territoriale précédemment affirmée, ne devra être présentée pendant la durée du présent Traité. (Article IV)

Une étape supplémentaire a été atteinte en 1991 avec l’adoption du Protocole au Traité sur l’Antarctique relatif à la protection de l’environnement (Protocole de Madrid). Les Parties contractantes s’y engagent à “assurer la protection globale de l’environnement en Antarctique et des écosystèmes dépendants et associés et … à désigner l’Antarctique comme réserve naturelle, consacrée à la paix et à la science ”. Le Protocole de Madrid interdit toute activité relative aux ressources minérales autre que la recherche scientifique.

L’Antarctique est désormais une réserve naturelle consacrée à la Paix et à la Science.

Sources :
- Secrétariat du Traité sur l’Antarctique et Page thématique du Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies
- Secrétariat du Traité sur l’Antarctique
- Brochure de l’UNESCO présentant le programme et les objectifs de l’Année géophysique internationale (1957-1958)
- Scientific Committee on Antarctic Research

Inscription

We are glad that you preferred to contact us. Please fill our short form and one of our friendly team members will contact you back.

Inscription à l'événement


500 caractères restants

As-tu déjà un projet ou une idée de projet ?*
ouinon

X
CONTACT US